Ecclésiastiques célèbres

Sources

Cette page a été conçue à partir des indications du livre "Histoire de la Marche et du Pays de Combraille" par M. Joullietton, publié en 1814 par l'imprimerie-librairie Bétoulle à Guéret, et réédité en 2002 par la librairie L'Hirondelle Blanche à Aubusson ; les renseignements ont été complétés par tout ce qu'on peut trouver aujourd'hui sur Internet...

Si vous avez d'autres informations sur ce sujet, vous pouvez les transmettre à l'adresse suivante : michel.arnaud52@gmail.com

Merci...

Evêques originaires des localités de nos paroisses

Guillaume de Brosse (date et lieu de naissance inconnus, mais fils de Roger de Ste Sévère et frère de Pierre de Boussac), évêque du Puy (1317) puis de Meaux (1318) ; archevêque de Bourges (1321) puis de Sens (1331) ; mort en 1338. 

Aimeric de Châtelus Mallevaleix (orthographe d'époque) (?-1349), archevêque de Ravenne (en Italie) en 1322, puis évêque de Chartres en 1332, et enfin créé cardinal par le pape Clément VI.

Guillaume de l'Estranges (aujourd'hui commune de Magnat l'Etrange), archevêque de Rouen de 1375 à 1388.

Elie (ou Elias) de l'Estranges, frère ou neveu du précédent, évêque de Saintes (1381) puis du Puy (1398) ; décédé en 1418. Partisan de l'antipape Benoît XIII.

Charles-Antoine de la Roche-Aymon, né à Mainsat en 1697, évêque auxiliaire de Limoges (1725), évêque de Tarbes (1729), archevêque de Toulouse (1740), archevêque de Narbonne (1752), archevêque de Reims (1762), et créé cardinal par le pape Clément XIV en 1771. C'est lui qui baptisa le futur Louis XVI, qui le confirma, qui lui fit faire sa première communion, qui le maria avec Marie-Antoinette (1770), et qui le sacra roi de France en sa cathédrale de Reims (1775). Décédé à Paris en 1777. 

Illustration ci-dessous : Mgr de la Roche-Aymon. Tableau exposé au Musée de San Francisco. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Famille d'Aubusson

L'illustre famille d'Aubusson a fourni plusieurs évêques à l'Eglise de France :

  • Turpin (ou Turpion) d'Aubusson, évêque de Limoges de 898 à 944
  • Hugues d'Aubusson ou de la Feuillade, évêque de Tulle de 1451 à 1454
  • Louis d'Aubusson, frère du précédent, évêque d'Alet de 1454 à 1455 (le diocèse d'Alet correspond grosso modo au sud du département actuel de l'Aude ; diocèse supprimé à la Révolution, qui n'a jamais été rétabli), puis évêque de Tulle de 1455 à 1471
  • Guichard d'Aubusson, frère des deux précédents, évêque du diocèse de Couserans de 1460 à 1475 (le Couserans correspond grosso modo à l'ouest du département de l'Ariège ; le siège du diocèse et la cathédrale étaient à St Lizier ; diocèse supprimé à la Révolution, qui n'a jamais été rétabli) ; puis évêque de Cahors (1475-1476) ; et enfin évêque de Carcassonne (1476-1497)
  • Georges d'Aubusson (1609-1697), maréchal, duc de la Feuillade, archevêque d'Embrun (1649), ambassadeur de France à Venise (1659) puis en Espagne (1661), puis évêque de Metz (1669) tout en conservant son titre d'archevêque à titre personnel. Notons qu'à cette époque, on pouvait être à la fois militaire (avec le rang de maréchal ! ) et évêque...

Famille Morin d'Arfeuille

Guillaume Morin (ou Mourins) d'Arfeuille (vers 1300-1369), originaire du château d'Arfeuille près de Felletin, et parent du pape Clément VI, fut aumônier du roi Charles le Bel (Charles IV, roi de France de 1322 à 1328) ; il fut ensuite créé cardinal et nommé archevêque de Sarragosse (à l'époque au royaume d'Aragon, aujourd'hui en Espagne).

Guillaume d'Arfeuille, neveu du précédent, créé cardinal en 1367, à l'âge de 28 ans, par le pape Urbain V, "en considération de l'amour que ce pape portait à son oncle".

Nicolas d'Arfeuille, neveu du précédent, créé cardinal par le pape Clément VII en 1378, décédé en 1381. Un tableau le représentant était accroché dans une église de Felletin qui brûla en 1795.

Raimond d'Arfeuille, évêque de Rhodes (aujourd'hui en Grèce) en 1361.

Faideau d'Arfeuille, successeur du précédent comme évêque de Rhodes en 1364.

 En savoir plus sur l'actuel château d'Arfeuille (construit en 1480 sur l'emplacement du château féodal antérieur) - photo ci-dessous par Aubussonais — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=16632965

Autres ecclésiastiques et personnalités religieuses célèbres

  • Pierre d'Aubusson, né en 1423 au château du Monteil (aujourd'hui Le Monteil au Vicomte dans la Creuse), mort en 1503 à Rhodes (aujourd'hui en Grèce), fut élu en 1476 comme 40° Grand Maître des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Créé cardinal en 1486 par le pape Innocent VIII, et légat du pape en Asie, il fut surnommé le « Bouclier de la Chrétienté ». C'est lui qui recueillit le prince Djem, fils du Sultan de Constantinople, en 1482, et l'envoya à Bourganeuf où son nom fut francisé en "Zizim" ; il fut "hébergé" (c'est à dire otage et prisonnier) dans la tour qui porte encore son nom. .
image à droite => Pierre d'Aubusson, 39° successeur du fondateur des Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem - gravure de Cars (XVIII° siècle) - cliquez sur l'image pour l'agrandir

  • Durand de Felletin, mort en 1578 (période des guerres de religion) : théologien et docteur de la Sorbonne.
  • Jacques Brousse, d'Auzances (1590-1673), nommé en 1629 chanoine de la paroisse St Honoré à Paris, prédicateur de renom et auteur de plusieurs ouvrages de théologie. Mêlé à la querelle du jansénisme, il alla à Rome pendant les discussions à ce sujet ; c'est à cette occasion que le pape Innocent X lui aurait donné la copie de la "Descente de Croix", oeuvre de Daniel de Volterra, exposée encore aujourd'hui en l'église d'Auzances.
  • Sainte Carissime (VII° siècle), noble dame du Limousin, qui se sanctifia dans le mariage, puis dans le veuvage ; elle fonda le monastère Saint Martin de Rozeille ; elle est fêtée le 7 juillet.