Denier  de  l'Eglise

Communiqué de Mgr Bozo, évêque de Limoges (26 mars 2020)

Chers donateurs, 

 Notre monde, notre pays traversent une crise sanitaire sans précédent. Elle a des conséquences multiples : politiques, économiques, sociales, familiales, religieuses aussi. La priorité est sur la ligne de front, puisqu’il s’agit d’un genre de guerre : dans les hôpitaux, les EHPAD mais aussi auprès des plus vulnérables. Sans compter l’urgence économique, pour sauvegarder nos capacités de production, nos emplois.


La mission de l'Église
Comme vous le devinez, cette crise du Covid 19 n’est pas sans fortes répercussions également sur la vie de l’Église. En ce temps de crise, nous essayons d’honorer au mieux la mission, par le soutien fraternel et les réponses aux appels de détresse, mais aussi en allant porter le sacrement des malades ; en restant en lien avec les personnes les plus isolées et vulnérables, ou avec les enfants du catéchisme et les jeunes ; en assurant la célébration des obsèques selon les termes prévus par la loi d’urgence sanitaire, en célébrant les messes aux intentions demandées. C’est beau de voir les prêtres et les communautés s’organiser et se mobiliser. Merci à vous aussi de cet engagement et de celui de la prière, accessible à tous et décisif ! 

L'actualité du diocèse

Nous nous sommes concentrés sur le plus urgent en nous disant que « l’intendance suivrait »… Vous-mêmes avez bien d’autres préoccupations et difficultés de tous ordres. Cependant, la situation économique du diocèse va être rendue difficile. Ainsi, il ne nous est pas possible d’imprimer les lettres de lancement de la campagne du Denier de l’Église qui devraient actuellement être distribuées. Ce n’est pas sans incidences. Sans Denier, avec le manque à gagner des quêtes qui ne rentreront pas durant plusieurs semaines, nous ne pourrons assurer les traitements des prêtres, religieuses et les salaires des personnels laïcs. Nous avons d’ores et déjà informé les prêtres que leur traitement, comme ceux des laïcs en chômage partiel, serait diminué durant tout le temps du confinement.
Aussi, je me permets, même en ces temps difficiles, de vous inviter à provisionner la somme que vous versez habituellement au Denier, et pourquoi pas l’argent que vous donnez chaque dimanche à la quête, pour pouvoir répondre à l’appel du Denier lorsque la vie « normale » aura repris et que les courriers vous parviendront. Cela peut-être pour certains l’occasion de passer au versement électronique... (vous en trouverez la procédure sur notre site Internet. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des difficultés). 

Je vous bénis.
+ Mgr Pierre-Antoine Bozo
Évêque de Limoges

Pensons à donner en 2020...


Dans le contexte actuel, notre monde a tant besoin de fraternité, de partage et de paix, et c'est la mission de l'Église de contribuer à faire grandir ces valeurs essentielles.

Cette mission est assurée au quotidien, par les prêtres et les salariés laïcs qui annoncent la Bonne Nouvelle, accueillent celles et ceux qui le souhaitent et accompagnent les personnes désireuses de demander un sacrement.

Tout cela n'est rendu possible que grâce au don des catholique à la collecte du Denier. Seul le don au Denier permet au diocèse de rémunérer les prêtres et les salariés laïcs, d'assurer leur formation ainsi que celles des bénévoles qui les accompagnent. 

Chaque don, quel que soit son montant, est précieux pour la mission de l'Église.

MERCI à tous ceux qui ont donné en 2019, selon leurs possibilités ! Nous vous portons dans nos prières, et espérons de nouveau votre don en 2020.

Vos prêtres      

Pour  donner
 en ligne

Cliquez sur cette image !

Avantages fiscaux...

Avantages fiscaux associés à vos dons : 60%, 66% et 75 % selon votre situation...

Si vous êtes imposable sur le revenu

Si vous êtes soumis à l'IFI

Pour faire un don déductible de l'IFI, c'est ici

Si vous faites du mécénat d'entreprise

Léguer  à  l'Eglise  Catholique


Je veux léguer au diocèse de Limoges.