Vie de la paroisse Notre Dame de Haute Marche

Fête de St Michel 2020

Comme chaque année, la fête de l'archange Saint Michel a été célébrée au sommet du Puy Saint Michel, près de St Agnant près Crocq, le 29 septembre 2020, jour de la fête des trois archanges cités dans la Bible : Michel, Gabriel et Raphaël.
La messe était présidée par notre évêque Mgr Bozo, qui, dans son homélie, a évoqué le rôle des anges aux côtés de l'évêque.
Le beau temps était de la partie, ce qui a permis de célébrer la messe en plein air ; de toute façon, vu l'affluence, tout le monde n'aurait pas pu rentrer dans la chapelle... et encore moins respecter la distanciation en vigueur !
Seul regret, l'absence de nos chers anciens combattants et parachutistes, en raison de la situation sanitaire et de leur âge.
..
<= Mgr Pierre Antoine Bozo, entouré de M. Jean-Paul Welzer, maire de St Agnant près Crocq, et des abbés Jean Luc Puig et Aimé Ibovi-Akiera, devant la chapelle St Michel. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Les 100 ans du Père André Binon

C'est fait, le Père Binon a franchi victorieusement le passage de son premier siècle ! Une grand'messe a marqué cet événement considérable et rarissime, le dimanche 16 février 2020. Notre évêque Mgr Bozo a fait le déplacement pour présider la cérémonie, assisté du vicaire général Mgr Pierre Morin (ancien curé de Notre Dame de Haute Marche), de tous les prêtres du doyenné, et même du P. André Vénitus, qui fut séminariste en stage d'insertion sur la paroisse, avant son ordination.

L'église de Lupersat était archi-pleine, tous les amis du jeune centenaire tenant à lui marquer leur amitié et leur reconnaissance pour le travail pastoral qu'il a accompli, dans la fidélité au Seigneur, pendant les 74 ans de sa présence à Lupersat (et ce n'est pas fini...) 

Rappelons qu'il fut ordonné prêtre en 1943, à l'âge de 23 ans, donc deux ans avant l'âge minimum (25 ans), avec une dérogation spéciale du Vatican, à cause de la période de guerre ; puis il fut nommé curé de Lupersat en 1946, à 26 ans... certainement le plus jeune curé de France à l'époque !

Photo : pendant la messe du centenaire, le P. Binon lit son discours de remerciement et d'action de grâce... sans ses lunettes !

  Cliquez ici pour voir un reportage détaillé sur cette messe, sur le site de France Bleu Creuse.

Groupe MCR d'Aubusson 
Centenaire de Mme Aline Chassat


30 décembre 2019, un grand jour ! Nous avons tenu à souhaiter, comme il se doit, l’anniversaire des 100 ans d’une de nos amies, Madame Aline Chassat, à la maison de retraite de Meyssac en Corrèze (près de Collonges la Rouge).

Quelle belle journée pour elle, entourée de ses enfants, de l’Abbé Jean-Luc et du groupe MCR. La surprise, la joie furent grandes pour elle, surtout qu’elle ne s’y attendait pas. Malgré cette surprise, elle a su garder son calme et sa dignité : 100 ans, un siècle, c’est tout de même une grande tranche de vie, remplie de joies, de peines, de travail, de soucis mais aussi d’espoir.
Aline est entrée dans le mouvement MCR en 1990.  Responsable du groupe, elle l'ouvre à tous, invitant des témoins à nous partager leurs activités, et elle met en place les visites auprès des résidents de l’Ehpad St Jean à Aubusson, et à domicile, les goûters inter-générationnels avec les enfants de la catéchèse, l’animation tous les ans du chemin de croix le Vendredi Saint.
En 2005 elle cesse sa responsabilité et passe le relais à Monique. Mais Aline n’a jamais abandonné son activité, ses conseils auprès de nous, et elle continue à faire partie du groupe MCR. Nous pouvons la remercier pour tout cela. Nous avons terminé cette inoubliable journée par la messe célébrée par le père Jean-Luc à l’Ehpad de Meyssac, où nous avons rendu grâce pour ces cent années et lui avons souhaité encore beaucoup de belles journées remplies de joie, d’affection, d’amour grâce à ses enfants et petits-enfants, qui près d’elle la comblent de tendresse.

Le groupe MCR d’Aubusson

In memoriam : 
Père Alain Carof

Le P. Alain Carof a animé pendant des années le groupe Bible de la paroisse N.-D. de Haute Marche. Chaque mois, nous nous retrouvions pour lire et partager la parole de Dieu. Prêtre et universitaire, Alain n’hésitait pas à nous faire profiter de ses connaissances et des dernières avancées bibliques. En resituant toujours le contexte historique et synoptique, il savait nous entraîner dans les pas de Jésus et des Evangélistes. Au delà de ces connaissances, nouvelles pour nombre d’entre nous, il y avait des moments de joie intense où l'on ressentait la fraternité du partage et, sans présomption mais confusément, le mystère de Dieu et la soif d’avancer vers Lui.  Pour en avoir parlé avec les autres membres du groupe, nous avons tous convenu de continuer nos lectures, confiants dans la permanence de ses enseignements et sûrs qu’il continuerait à nous éclairer la route. Avec certains membres du groupe, nous retrouvions aussi Alain dans les activités d’accueil d’urgence des personnes sans domicile du secteur sud creuse (LAUSEC). Ancien de la Mission de France, il savait, dans cette association laïque, porter une parole fraternelle de justice et d’amour. Alain, en rédigeant ce petit texte, me sont venues un tas de questions que je n’ai pas eu le temps de te poser, comme pour Marcel. Des regrets, mais surtout la joie d’être remis sur le chemin.

J.-L. C.

          Assemblée paroissiale le 24 novembre 2019          

Notre assemblée paroissiale s'est déroulée le dimanche 24 novembre 2019 à Saint-Silvain-Bellegarde. Après le repas, nous nous sommes retrouvés pour partager sur notre vocation missionnaire. Voici quelques réflexions glanées dans les groupes au cours de cette journée :

Être missionnaire, établir des liens entre tous, dans un esprit de fraternité chrétienne, est une entreprise de tous les jours…
Beaucoup d’expériences sont venues enrichir notre réflexion, visites aux gens isolés, communions dans les villages, célébration de la lumière de Bethléem, lecture des Actes des Apôtres pendant l’Avent, fêtes patronales, accompagnement des familles en deuil….. sont autant de temps forts et d’initiatives vécus dans nos relais paroissiaux.
Nous devons créer des occasions de rencontres, être attentifs aux personnes qui ouvrent et ferment les églises, qui les balaient et les fleurissent pour les rendre plus accueillantes. Groupe de prière, chapelet sont aussi des lieux missionnaires.
Être plus présent sur les réseaux sociaux, promouvoir le site internet de notre paroisse, faire circuler l’information…
Ce fut une belle assemblée dans une ambiance fraternelle, d’écoute où chacun a pu s’exprimer librement…..vivement la prochaine au printemps !

Ci-dessous deux vues de cette assemblée (cliquez sur les images pour les agrandir) :

"J'ai eu faim et vous m'avez donné à manger"

En septembre 1985, soulevant un vaste élan national de générosité, semblable à celui lancé 30 ans auparavant par l'abbé Pierre avec Emmaüs, Coluche lançait, sur Europe 1, sa « petite idée ». Ainsi naissaient les Restaurants du cœur. Huit millions et demi de repas ont été servis lors de la première campagne, aujourd'hui ce sont plus de 130 millions.

Les "restos du cœur" fonctionnent toute l'année, mais les droits d'accès sont plus restrictifs l'été. Les produits proviennent de dons en nature de l’Union Européenne, d’agriculteurs, d’industriels, de particuliers, récoltés lors de la collecte nationale et de «ramasses» effectuées par les bénévoles auprès des grandes surfaces. Les dons et legs de particuliers et les manifestations comme les concerts des «Enfoirés» permettent l’achat de produits et le fonctionnement de l’association.

En Creuse, environ 150 bénévoles répartis sur 12 centres accueillent 1650 personnes et distribuent 322 000 repas par an.

A Aubusson, c'est dans deux appartements d‘un immeuble du quartier de Chabassière que l'association organise une distribution de produits alimentaires deux fois par semaine, le mardi et le vendredi. Animée par M. Jacques Chétif, elle s'appuie sur une quinzaine de  bénévoles qui signent chaque année, comme tous leurs collègues, une charte par laquelle ils s’engagent à l’accueil inconditionnel des personnes, au respect de la plus totale confidentialité et à la solidarité envers les personnes démunies. Ils s’engagent à suivre les formations proposées en lien avec leurs missions. Les tâches à effectuer sont réparties entre les bénévoles : 

  • «ramasses» des invendus dans les grandes surfaces, 
  • mise en place des produits dans les locaux, 
  • inscription des familles sur présentation des justificatifs de revenus, 
  • accueil des bénéficiaires, 
  • distribution alimentaire, 
  • attribution de tickets de cinéma financés à parts égales par le cinéma Le Colbert et par les « restos du cœur », 
  • gestion du vestiaire, du local bébés et du coin café.
Le centre d’Aubusson reçoit environ 180 familles et  distribue plus de 60 000 repas par an.

Les "restos du coeur" proposent de l'épicerie, des conserves, des produits surgelés mais aussi des fruits et des légumes frais, des produits laitiers et protéinés. La distribution est accompagnée, les bénéficiaires choisissant parmi les produits proposés par le bénévole ceux qui lui conviennent. Un système de points, équitable et national, a été mis en place. Le nombre de points est attribué selon la composition de la famille. Le principe est simple:  un légume ou un fruit, 100 g de viande ou un yaourt correspondent à un point. L’aide alimentaire des restos permet en général de préparer sept repas par semaine. L’association propose aussi des produits d'hygiène et met gratuitement un vestiaire à la disposition de ceux qui en ont besoin.
Un local bébés permet aux parents d’enfants de moins de dix-huit mois de bénéficier de couches, de lait maternisé, de petits pots…

Au-delà de la distribution de produits alimentaires, un contact sympathique et chaleureux unit les bénévoles et les bénéficiaires, personnes seules ou familles monoparentales, jeunes ou retraités, personnes touchées par la maladie, un handicap ou un chômage de longue durée. L’ambiance est conviviale et les échanges enrichissants sur le plan humain tant pour les bénéficiaires que pour les bénévoles. L'espace-café est à la disposition de ces personnes qui viennent  rechercher de la chaleur humaine, des contacts,  et ont un grand besoin de parler ; ce besoin qu'une personne a formulé un jour à une bénévole en lui disant: "Ce qu'on aime, chez toi, c'est ton sourire".
 
 « Ce que vous ferez au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le ferez » (Matthieu 25, 40)

C L   D B

Toussaint 2019 : l’appel à la sainteté dans le monde actuel

En cette fête de Toussaint, je pense à cette belle exhortation du Pape François sur l’appel à la sainteté, parue en mars dernier (2019). Elle pourrait nous inspirer. Lisez-la :

« J’aime voir la sainteté dans le patient peuple de Dieu : chez ces parents qui éduquent avec tant d’amour leurs enfants, chez ces hommes et ces femmes qui travaillent pour apporter le pain à la maison, chez les malades, chez les religieuses âgées qui continuent de sourire. Dans cette constance à aller de l’avant chaque jour, je vois la sainteté dans l’Ѐglise militante. C’est cela, la sainteté « de la porte d’à côté », de ceux qui vivent proches de nous et sont un reflet de la présence de Dieu, ou pour employer une autre expression, « la classe moyenne de la sainteté ».
Il commente chaque béatitude qui se termine par cette conclusion : « c’est ça la sainteté » :

Être pauvre de cœur, c’est ça la sainteté !
Réagir avec humble douceur, c’est ça la sainteté !
Savoir pleurer avec les autres, c’est ça la sainteté !
Rechercher la justice avec faim et soif, c’est ça la sainteté !
Regarder et agir avec miséricorde, c’est ça la sainteté !
Garder le cœur pur de tout ce qui souille l’amour, c’est ça la sainteté !
Semer la paix autour de nous, c’est ça la sainteté !
Accepter chaque jour le chemin de l’Évangile même s’il nous crée des problèmes, c’est ça la sainteté !

N’hésitons pas à lire cet appel au bonheur et « soyons dans la joie et l’allégresse ».

Père M.D.

La Courtine : Fête de St Denis 2019

Photos ci-contre => 1 : le groupe "Les baladins du Val d'Auge" ; 2 : Xavier et Audric Nicolle, à côté de l'autel fleuri ; 3 : les participants à la messe. Cliquez sur l'imagette choisie, puis sur l'image pour l'agrandir.


St Denis était autrefois une commune indépendante, qui a fusionné avec La Courtine pendant la Révolution, vers 1794. Elle possédait une église, évidemment placée sous le patronage de Saint Denis (premier évêque de Paris), église qui a malheureusement souffert du passage des ans... Mais une association s'est constituée, dans le but de sauvegarder, restaurer, valoriser et refaire vivre ce patrimoine que nous ont légué nos aïeux...

Comme l’année précédente, la météo n’a pas permis de célébrer la messe de St Denis sur le site en ce 6 octobre 2019. En raison de la fraîcheur et de l’humidité ambiante, la célébration eucharistique a donc eu lieu en l’église Notre Dame de La Courtine. Les paroissiens, la chorale et pour la première fois dans notre relais, « Les baladins du Val d’Auge » (Normandie), se sont regroupés pour cet office dominical célébré par le Père Jean-Luc Puig.
Non seulement la messe s’est déroulée dans la prière et le recueillement, mais elle fut animée par les chants de la chorale et la musique de Xavier et Audric NICOLLE, et chacun put ressentir l’atmosphère bienveillante et riche en couleurs, grâce aux costumes des membres du groupe. Un hommage a été rendu à Saint Denis, et des intentions de prières ont été offertes pour le Père Bouttier, l’Abbé Buges, le président Jacques Chirac, pour son action sur le territoire qui a permis la réalisation du foyer "Les Albizias". Le prêtre ajouta que cette messe était également dite aux intentions des défunts du village de Saint Denis et des familles du relais paroissial.
A la fin de la cérémonie, Marie-José Sauty fait état des aménagements réalisés et des projets futurs de l’Association, comprenant des travaux complémentaires pour consolider une partie de l’édifice. Elle remercie la commune pour son soutien constant, permettant la réalisation de ces travaux ainsi que l’entretien du site par les employés municipaux. Elle précise que les membres de l’association « Les amis de St Denis » remercient les généreux donateurs qui participent à la réalisation de ces aménagements. Une déléguée du groupe « Les baladins du Val d’Auge » s’adresse à l’assemblée, remercie de même l’Association pour son invitation et fait connaître que lors d’un passage dans la région, le groupe a apprécié l’accueil qui lui avait été réservé, et souhaite de nouveau participer à la vie de l’association.
Mme Sauty propose qu’à l’occasion de l’animation future du site, il pourrait être envisagé une prestation de ce groupe, dans le cadre d’un spectacle.
A son tour, le Père Jean-Luc Puig propose de célébrer également une messe en période estivale. Les participants acquiescent et le remercient. Puis Marie-Jo Sauty invite les paroissiens à un vin d’honneur offert au restaurant "Le Petit Breuil". Le prix des repas servis sera reversé en partie à l’association pour ses travaux.
Un spectacle des « Baladins du Val d’Auge » a été présenté au cours du repas.  Le tirage au sort de la grille de loto a permis au jeune Bousquet Léo de remporter le jambon et à l’association de collecter la somme de 530 € pour le vitrail. Les membres de l’association expriment leur reconnaissance aux bénévoles et commerçants pour leur participation, contribuant également à la sauvegarde de l’église de St Denis.
Rendez-vous est donné sur le site en 2020, dans l’espoir que la météo soit clémente et que le soleil fasse un petit clin d’œil... A l’année prochaine, donc !

  En savoir plus sur l'association "Les amis de St Denis" . Ce site Internet présente également l'histoire de l'église, ainsi que quelques photos. 

Bienvenue à l'abbé 
Aimé IBOVI-AKIERA


L’abbé Aimé Ibovi-Akiéra est arrivé dans notre paroisse à la mi-septembre 2019. Ce jeune prêtre souriant, âgé de 45 ans, benjamin de l'équipe, est originaire du Congo-Brazzaville. Il s’engage avec joie dans cette nouvelle mission. Et, cerise sur le gâteau, il conduit !!!

Nous l’accueillons avec beaucoup de joie ! 

Vie de la paroisse Notre Dame de Haute Marche - Archives


Cliquez ici pour voir des "actualités plus anciennes" (plus tout à fait des actualités, mais intéressant quand même !)

Vie de la paroisse jumelée Ste Bernadette Soubirous de Boussou

Cliquez là pour voir des actualités de notre paroisse jumelée Ste Bernadette Soubirous à Boussou (diocèse de Ouahigouya - Burkina Faso)